Les Nouvelles de la Boulangerie

Le triporteur : un mode de livraison performant, rentable… et dans le vent

Particulièrement dans l’air du temps, les vélos et triporteurs sont un bon moyen de communication.

Alors que les municipalités sont chaque jour plus nombreuses à fermer, ou à envisager de fermer, leurs centres-villes aux véhicules polluants, vélos de livraison et triporteurs présentent tous les atouts du moyen de transport vert de demain. La Covid-19 et son confinement ont montré la pertinence d’un tel moyen de locomotion et de transport. Et puis, le consommateur est de plus en plus sensible au respect de l’environnement et aux méthodes de travail des commerçants et artisans chez qui ils font leurs achats. À peine plus large qu’un vélo normal, le vélo-cargo ou le triporteur se faufile partout, sans risque de rester coincé dans le trafic, ni de bloquer une rue entière le temps de la livraison.

« On a accès à toutes les rues piétonnes qui sont maintenant fermées aux camions », se félicite Guillaume Douillard, cofondateur de Green Course, une entreprise de livraison à vélo. « Et puis, on peut facilement charger jusqu’à 100 kg de colis ! D’ailleurs partout dans le monde, artisans et livreurs s’y sont mis depuis quelques temps déjà. »

Un outil de communication

En effet, si le marché français monte en puissance, ce n’est rien comparé à d’autres pays européens ou au Canada. Quentin, fondateur d’une épicerie 100 % locale à Strasbourg, a trouvé pertinent de faire des livraisons à vélo. Il a récemment opté pour un vélo cargo, qui est devenu son « outil de livraison et de communication ». Un triporteur est aussi un très bon moyen de communication qui montre la volonté de son entreprise d’aller de l’avant dans la transition écologique. Le jeune entrepreneur a choisi un vélo cargo Transporter-E de chez Babboe. C’est celui que nous vous proposons de découvrir ici. Ce vélo cargo est à double usage. Il est non seulement pratique pour véhiculer ses enfants lorsque l’on ne travaille pas ou avant d’effectuer une livraison, mais il est plus particulièrement conçu pour le transport de marchandises. Grâce à son couvercle refermable, il permet d’acheminer en toute sécurité, sanitaire et hygiénique, toutes sortes de produits. Son caisson de stockage peut être doté d’un bac isotherme ou d’une glacière pour l’acheminement de denrées périssables devant être conservées au frais. Ce coffre accueille, selon les modèles, entre 65 litres (couleur bois) ou 300 litres (couleur noire).
À peine plus large qu’un vélo, il se gare facilement sur un trottoir ou entre deux voitures, en bordure de la chaussée. Le capot du caisson de marchandises est équipé d’un cadenas, ce qui évite tout souci de vol lorsque l’on est en train de remettre un colis à un client.
Facile à manier, il offre une grande stabilité et sa conception le rend facile à faire avancer. Autrement dit, on ne s’épuise pas à appuyer sur les pédales pour rouler sur le plat. Bien que doté d’un dérailleur 7 vitesses, certains trouveront qu’il faut malgré tout avoir de bons mollets lorsqu’une petite côte se présente et que l’on doit la gravir.


Avec assistance électrique

Mais, après tout, « c’est un mal pour un bien » penseront certains. Cela donne l’opportunité de faire du sport en travaillant ! Mais si l’on veut s’économiser, on choisira la version avec assistance électrique. Plutôt bon marché et facile d’entretien, pas mal de ceux qui y ont déjà recours placardent leur téléphone, adresse et nouveautés sur les côtés du coffre. Un moyen de communication qui capte plutôt fortement les regards des passants. En cas de pluie, on peut l’équiper d’un « imperméable » transparent permettant de poursuivre sa route, même sous les… trombes d’eau. Selon le modèle, il faut compter entre 1 699 et 2 499 euros. Bien moins cher, que le premier prix d’un deux roues motorisés !

Certains modèles disposent d’un coffre pouvant avoir une contenance de 300 litres.