Les Nouvelles de la Boulangerie

« Les boulangers, une vraie force en Ile-de-France »

Une nouvelle structure représente désormais tous les boulangers franciliens : la Fédération Régionale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie d’Ile-de-France. Dominique Anract, président des Boulangers du Grand Paris a également été élu président de cette Fédération. Pour lui, en se rassemblant sous la même bannière les boulangers pourront donner une nouvelle ampleur à leurs actions. Nous reproduisons ci-dessous l’interview publiée par notre confrère La Boulangerie Française.

LBF : Qu’est-ce qui a motivé la création de la fédération régionale ?

Dominique Anract : La Confédération nationale de la boulangerie a souhaité mieux s’intégrer dans le nouveau découpage régional de la France en disposant de fédérations plus représentatives des structures administratives locales. Pour nous en Ile-de-France, c’était l’opportunité de nous rassembler vraiment. Jusqu’ici nous avions trois niveaux distincts d’organisation : le grand Paris, les départements de la grande couronne et la Seine-et-Marne qui restait à part. Chacune continue d’exister et garde ses spécificités mais désormais nous présentons un front commun partout où les boulangers sont présents. La fédération francilienne représente plus de 4 000 entreprises de boulangerie, c’est une vraie force !

LBF : La prochaine grande manifestation des boulangers d’Ile-de-France c’est la Fête du pain. En dehors des concours et démonstrations traditionnelles, que sont les principales nouveautés ?

DA : Un des objectifs de notre présence sur le parvis de Notre-Dame est de donner envie aux jeunes de faire ce métier. Or cette année, les dates choisies n’incluent pas de pont. Nous espérons donc accueillir encore plus de familles et d’écoles pour faire découvrir la boulangerie. La nouveauté de l’année sera la présence sous le chapiteau d’une web radio qui diffusera ses émissions sur les réseaux sociaux et chez nos partenaires. Nous aurons chaque jour 2 heures le matin et 2 heures l’après-midi de reportages et d’interviews sur des thèmes très variés, tous ceux autour du pain et de la filière blé-farine, mais aussi sur l’histoire de la cathédrale, les souvenirs des anciens ou le tourisme en Alsace, puisque les boulangers alsaciens seront nos invités. Notre Fête du pain devrait ainsi avoir un retentissement encore plus important.

LBF : Autre manifestation importante, Univers Boulangerie sera également configuré en tenant compte de la nouvelle organisation ?

DA : Chacune des 13 organisations régionales des boulangers organisera désormais son Univers Boulangerie.  En concentrant la manifestation sur le lundi après-midi, nous espérons qu’un plus grand nombre de boulangers pourront se rendre disponibles pour écouter les intervenants et discuter sur les thèmes choisis, la date n’est pas encore arrêtée.

LBF : Pour vous, les boulangers devraient avoir plus conscience de la force qu’ils représentent et s’impliquer davantage pour faire bouger les choses ?

DA : C’est le cas par exemple des jurys d’examens professionnels, dans lesquels les boulangers devraient plus s’investir. L’apprentissage est la plus grande voie d’accès à notre métier et l’embauche d’apprentis est indispensable pour assurer l’avenir de nos entreprises. Il n’est pas normal que les boulangers en activité y soient si peu présents. Dans des jurys d’examens plus diversifiés, l’expérience de boulangers chefs d’entreprise permettrait de mieux adapter les formations aux besoins de la profession. Et cela au moment où l’apprentissage bénéficie de nouvelles mesures d’aides à l’embauche et d’une simplification des formalités administratives.