Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Les pastéis de nata, un goût de Portugal dans les pâtisseries françaises

(titre)

Petits flans emblématiques de la pâtisserie portugaise, les pastéis de nata connaissent depuis quelques années un fort succès en France.

Du Portugal à la France

Dégusté de préférence tiède, saupoudré de cannelle ou de sucre glace, le pastel de nata (« pâtisserie à la crème » en portugais) est une mini-tartelette en pâte feuilletée, garnie d’une crème très fondante, riche en jaunes d’œufs, à mi-chemin entre le flan et la crème pâtissière. Sa jolie couleur dorée est obtenue grâce à une cuisson à four très chaud. Il fut inventé vers 1760 par les moines Hiéronymites de Belém (aujourd’hui quartier de Lisbonne) qui utilisaient ainsi le jaune des œufs tandis que le blanc leur servait à amidonner les habits ecclésiastiques. Au départ des moines en 1837, la production des pastéis fut reprise par la Fabrica de Belém, à côté du monastère, puis popularisée dans tout Lisbonne. Mais le succès de ces petits gâteaux à la texture mi-croustillante, mi-fondante s’étend au-delà des frontières. En France, depuis quelques années, l’engouement est tel qu’on les trouve à la carte de plusieurs boutiques de spécialités portugaises (Comme à Lisbonne, Café Nata, Pastelaria Belém, Don Antonia…) mais aussi de boulangeries-pâtisseries françaises, principalement à Paris.

Tendance repérée par le Centre de Ressources documentaires de l’INBP