Les Nouvelles de la Boulangerie

L’INBP arbore son nouveau logo

Depuis sa création en 1974, l’INBP change pour la troisième fois de logo. Interview de Gérard Brochoire, son directeur.

 

Pourquoi avoir créé un nouveau logo ?
Depuis 1974, la date de création de l’INBP, nous arborons aujourd’hui notre troisième logo. L’INBP n’a jamais changé d’identité visuelle, pour le simple plaisir de changer. Cela marque, à chaque fois, une étape importante de notre histoire. Ainsi peu de temps après notre emménagement dans notre actuel immeuble en 1994, avions-nous remplacé notre logo tout rose et tout rond par un logo rectangulaire associant cette scène de boulanger en train d’enfourner avec les couleurs de la profession (le bleu et le jaune) qui ont perduré de nombreuses années. Lorsque la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française a délaissé elle-même cette image en début d’année au profit d’un signe graphique plus épuré et plus fort, nous avons tout naturellement suivi le sillage de ce changement.

Que raconte votre logo ?
Tout d’abord, il s’inscrit pleinement dans la veine institutionnelle et professionnelle en adoptant le nouveau signe graphique. Seul le jaune a disparu, mais la forme brun chocolat reste identique. Le rectangle arbore une couleur forte et chaleureuse : le rouge passion. Il met en valeur la signature “inbp” volontairement de type manuscrit, à la texture gourmande et généreuse, pour symboliser le savoir-faire artisanal. Légèrement incliné, « inbp » suggère un élan tourné vers l’avenir. Enfin, dans le prolongement du logo, nous avons clairement rappelé nos quatre grands secteurs d’intervention : boulangerie, pâtisserie, chocolaterie, traiteur. Notre offre de formations s’est en effet beaucoup étoffée au cours de ces dernières années et concerne aujourd’hui tous les professionnels. Rappelons qu’en matière de chocolaterie, nous sommes les premiers et, à ce jour les seuls, à préparer en 4 mois et demi à ce CAP. La demande est aujourd’hui bien réelle, et nous accueillons notamment des adultes en reconversion qui se tournent vers notre secteur, en deuxième partie de leur vie professionnelle. Par ailleurs, je rappelle que nous redéfinissons chaque année de nouveaux stages et programmes en lien avec le marché actuel et les nouvelles attentes des consommateurs, afin d’accompagner au mieux les chefs d’entreprise et les salariés en formation continue.