Les Nouvelles de la Boulangerie

L’INBP au Brésil

Suite aux missions et contacts établis sur place par Kamel Mébarki, directeur administratif et de la formation, l’INBP a été grandement représenté, cet été au Brésil, à travers salons, festivals gastronomiques et actions de formation. Au total, quelque 20 000 kilomètres auront été parcourus par une équipe de formateurs de l’INBP.

 

Participation au FIPAN, grand salon international
Première destination : São Paulo où se tenait le Salon Fipan, salon international de la panification, de la pâtisserie et de la biscuiterie. Les démonstrations de chocolat, de boulangerie et des dernières tendances de pâtisserie française ont attiré un public passionné. « Une nuée s’abattait sur nos plateaux de dégustation : nous avons reçu de nombreux compliments ! » se réjouit Thomas Marie, boulanger Meilleur Ouvrier de France.   Des démonstrations applaudies
Autre manifestation, autre démonstration du savoir-faire « made in France » : en route vers Balneário Camboriú, l’une des principales stations balnéaires du sud brésilien. Dans un grand centre commercial, se tenait le deuxième festival d’hiver, qui allie mode, gastronomie et culture. Les formateurs de l’INBP ont créé d’originaux accessoires en chocolat, portés par des mannequins, lors d’un défilé bruyamment applaudi. Puis, en route vers Porto bello toujours sur la Costa Esmeralda, organisatrice d’une semaine gastronomique. Les shows s’y sont enchaînés, avec réussite. « Nous avons été surpris par la couverture médiatique de nos actions. Télévision, web, radio, presse écrite ont mis en valeur notre travail. » souligne Sébastien Odet.

Des actions de formation très appréciées
Les formateurs ont ensuite été accueillis dans deux universités, toujours plus au sud, dans le cadre de journées de formation. Boulangerie, pâtisserie et chocolaterie françaises ont complètement séduit les étudiants et boulangers – pâtissiers brésiliens. Certains avaient parcouru quelque 1500 kilomètres pour bénéficier de la prestation française. « Ces deux universités étaient impressionnantes par leur taille, leur capacité d’accueil et la diversité de leur enseignement » ont constaté les formateurs français. Et de conclure : « Ce voyage a été exceptionnellement riche. Nous avons pu porter haut les couleurs de l’INBP, auprès de publics chaleureux, très réceptifs et admiratifs du savoir-faire français. »