Les Nouvelles de la Boulangerie

L’U2P appelle les candidats à clarifier leurs positions sur le travail indépendant et le RSI

Les débats sur le statut et la protection sociale des travailleurs indépendants sont au cœur de la campagne présidentielle. Malheureusement les réponses apportées dans les différents programmes, soit ne sont pas à la hauteur des enjeux, soit présentent un risque d’aggravation de la situation des travailleurs indépendants.

Dans ce contexte l’U2P qui représente l’ensemble des indépendants, artisans, commerçants et professionnels libéraux, invite les candidats à la plus haute fonction à « prendre le taureau par les cornes » en rouvrant complètement le chantier du statut et de la protection sociale des travailleurs indépendants.

Même si les dysfonctionnements du RSI (Régime social des indépendants) sont heureusement en régression, ils continuent d’impacter négativement un nombre trop important de chefs d’entreprise.

Néanmoins l’U2P reste attachée au maintien d’un régime spécifique répondant aux besoins des indépendants travaillant seuls ou avec des salariés, et refuse toute affiliation au régime général des salariés.

Le niveau des cotisations (taux et assiette) des travailleurs indépendants qui est voté chaque année par le parlement, est trop élevé. Il alourdit le coût du travail.

Pour y remédier, il faudra transférer à l’Etat un certain nombre de charges qui ne relèvent pas de l’entreprise à l’instar des cotisations familiales, et élargir aux travailleurs indépendants les dispositifs d’allègements de charges sociales (CICE et réduction générale des cotisations sociales patronales, ex réduction Fillon).

Il conviendra aussi de mettre à contribution les entreprises et les plateformes collaboratives qui aujourd’hui ont recours à des micro-entrepreneurs, en lieu et place de salariés.

Au-delà, la réflexion doit porter sur le statut juridique des entreprises et de leurs dirigeants, sur la fiscalité qui leur est applicable et sur les règlements de toute sorte qu’ils subissent. Les règles fiscales et sociales des entreprises doivent être harmonisées entre forme individuelle et sociétaire pour tendre à la neutralité.

C’est pour atteindre ces objectifs que l’U2P interpelle aujourd’hui les candidats à l’élection présidentielle.