Les Nouvelles de la Boulangerie

Madame, à vous l’honneur !

La Chronique d’Aurélie.
Depuis des lustres, la femme du boulanger est l’âme de la boutique, le faire-valoir de l’expert en panification et la conseillère auprès de la clientèle ; plus récemment, elle a franchi une étape en investissant avec succès le territoire de la gent masculine : le fournil.

 

La femme est donc partout de la fabrication à la vente en passant par les livraisons, la comptabilité, la décoration etc. Elle mérite bien d’être en haut de l’affiche.

Du 14 au 20 mai, vous mettrez en avant votre métier, avec l’élégance qui vous caractérise. Sans tomber dans la caricature, je vous propose de féminiser un peu l’ambiance, par exemple en faisant porter aux vendeuses un collier identique (court, évidemment), des boucles d’oreilles et/ou une fleur, un petit foulard dans les tons parme, ou bien d’habiller l’intérieur du magasin de quelques drapés mauves (le tissu de doublure n’est pas cher).

Ecrivez sur l’affiche repiquable de la Fête du Pain ou bien sur un stop trottoir, votre prénom et celui de vos vendeuses : « Isabelle, Sophie et Juliette vous accueillent et vous conseillent du mardi 7 heures au dimanche 13 heures ». Si vous êtes en fabrication, faites-le savoir à qui l’ignorerait encore : « Ici, c’est Vanessa qui pétrit, façonne et cuit votre pain ». D’ailleurs, Vanessa comme les autres boulangères et boulangers fabriqueront les pains imaginés par des femmes, ces pains originaux dont les recettes vous sont proposées dans les Nouvelles de la Boulangerie-Pâtisserie et sur le site www.fetedupain.com (espace « Boulanger »). A signaler par un ruban parme ou à envelopper dans une serviette en papier dans un coloris proche et à étiqueter précisément : « Vitapain, une recette de femme » par exemple.

Pourquoi ne pas fleurir votre boutique ? Il existe de très belles fleurs artificielles en tissu (les fleurs naturelles sont interdites) qui apporteraient une touche délicate. Un camaïeu de parme, violet ou rose serait un bel écho à l’affiche. Cette affiche d’ailleurs, vous l’apposerez un peu partout dans le magasin, en vitrine, à l’extérieur aussi, surtout si vous avez prévu une vente sur le trottoir pour l’occasion (autorisation à demander à la mairie). En effet, la Fête du Pain peut être l’occasion de faire sortir le produit de son environnement habituel, d’aller au-devant du client en l’incitant à participer à un jeu, par exemple. Rien de compliqué : un petit formulaire avec une question sur le pain à remplir par le participant (qui indiquera ses coordonnées précises) et un petit cadeau en remerciement (pain particulier avec recettes de sandwiches à réaliser avec ce pain, des idées d’accompagnement à l’apéritif, éventuellement quelque chose de plus féminin pour les participantes).

Le mot « FEMME » pourrait apparaître en déco dans votre vitrine ou sur une étagère. Dans les boutiques de loisirs créatifs, on trouve des grandes lettres en polystyrène blanc. Vous pouvez également découper les lettres dans du carton plume de couleur (existe en violet) ou bien demander au boulanger de vous faire ces mêmes lettres en pain…encore mieux, évidemment.

Adressez-vous à la clientèle féminine qu’il faut parfois encore convaincre que le pain est un allié. D’après l’Observatoire du Pain, les femmes ne consomment que 101 g de pain par jour, soit une quantité bien en deçà de ce qui est recommandé par les nutritionnistes. Sur les affiches repiquables, écrivez en grand : « Le pain fait partie d’une alimentation équilibrée » ou bien « Non, Madame, le pain ne fait pas grossir ! » et mettez-les bien en vue. Vous ferez réagir vos clientes…et vous leur expliquerez.

La Fête du Pain 2012, c’est « votre » fête. Ne passez pas à côté !

Aurélie