Les Nouvelles de la Boulangerie

Mal de gorge, les gestes simples

Premier symptôme des infections de l’hiver, il suffit d’un coup de froid pour l’irriter et d’un virus pour la mettre en feu… Avant de sortir l’artillerie des médicaments, pourquoi ne pas agir en prévention pour adoucir vos cordes vocales ?

Sur le terrain

L’environnement a un impact direct sur la santé de votre gorge, des facteurs irritants qu’il est possible de limiter facilement. Un air trop sec ou la pollution viennent la piquer un peu plus, la fumée de cigarette en tête de liste. Les fumeurs sont d’ailleurs plus touchés que les autres par les petites infections de l’hiver.

Quand vous faites le ménage, surtout si vous utilisez des produits d’entretien, aérez pour ne pas titiller vos voies respiratoires. Et en hiver, ne transformez pas votre maison en sauna ! Quant à l’alcool, votre gorge l’apprécie modérément, grog mis à part.

Nos amies les plantes

Les tisanes font partie des indispensables de l’hiver… En cas de mal de gorge, préparez-vous une infusion au thym, à l’eucalyptus et à la réglisse. Si vous souhaitez soulager votre toux avec des plantes que vous utilisez rarement, vous pouvez essayer une tisane à la guimauve, au pavot ou aux fleurs et feuilles de mauve. Pour venir à bout des bactéries, pensez au romarin, à la sauge et à la lavande, qui ont un rôle d’antiseptiques naturels. Pour sucrer vos infusions, le miel est parfait pour adoucir la gorge.

Sans voix

La laryngite est la coupable qui peut vous rendre aphone… Une extinction de voix progressive qui touche vos cordes vocales pendant quelques jours. L’infection demeure essentiellement d’origine virale. Elle commence généralement par une toux sèche et un enrouement qui fait muer votre voix dans les tonalités plus graves. Il vous faudra réchauffer vos cordes vocales à tout prix, en enveloppant votre gorge de douceur et en la soignant avec des tisanes au thym. En un mot, mettez vos cordes vocales au repos !

L’angine

La différence a son importance car elle va déterminer le bon traitement à suivre. Fièvre, maux de tête, douleur pour déglutir, nez qui coule, fatigue… Les symptômes sont nombreux. Ceux qui sont intéressants pour orienter le diagnostic se situent dans la gorge. Des points blancs peuvent apparaître. On parle alors d’angine blanche. Elle est d’origine bactérienne et nécessite la prescription d’antibiotiques. Quand votre gorge est plutôt rouge et gonflée, il s’agit d’une angine rouge. Il arrive que l’angine rouge se surinfecte pour se transformer en angine blanche.

La pharyngite

Quand l’inflammation se localise au niveau du pharynx, on parle de pharyngite. Ses caractéristiques ? Les ganglions sont gonflés au niveau du cou et la déglutition est douloureuse. Le petit plus ? Quand le nez s’en mêle pour couler de plus belle, vous avez remporté une rhinopharyngite, qui affectionne tout particulièrement les enfants. Elle peut facilement se surajouter à une otite ou une sinusite. Son origine peut être virale ou bactérienne, comme l’angine. Pour soulager les symptômes, vous pouvez commencer par nettoyer votre nez au sérum physiologique et buvez beaucoup d’eau pour calmer votre gorge irritée.

Les bons réflexes pour protéger votre gorge

Voilà de bonnes habitudes à prendre pour éviter les inflammations…

– Une écharpe autour du cou mettra votre gorge à l’abri des courants d’air ;

– Une tisane au thym vous relaxera tout en cocoonant vos cordes vocales ;

– Utilisez un spray pour la gorge à la propolis pour adoucir votre gorge ;

– Boostez votre immunité en buvant un jus de citron chaque matin ;

– Aérez votre maison en grand, vingt minutes par jour, pour chasser les allergènes qui peuvent irriter votre gorge ;

– Hydratez-vous suffisamment en buvant de l’eau ou des infusions pour éviter les picotements et la gorge sèche.