Les Nouvelles de la Boulangerie

Médicis propose un secours financier de 500 euros

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants et entrepreneurs, a décidé de mesures d’aides complémentaires en soutien à ses adhérents très impactés par la crise sanitaire en cours.

Ainsi, pour ceux ayant enregistré une baisse d’au moins 50% de leur chiffre d’affaires sur les mois d’avril, mai ou juin 2020 (par rapport à la même période en 2019), un secours financier de 500 euros est accordé par le Fonds d’action sociale Médicis. Cette mesure est réservée aux adhérents titulaires d’un Plan d’Epargne retraite (PER) Médicis en cours de versement (versements réalisés en 2019 et/ou 2020). Pour en bénéficier, il suffit de compléter et de retourner avant le 31 août 2020, le formulaire dédié à cet effet disponible sur le site de Médicis, sur l’espace adhérent, à « serviceadherents@mutuelle-medicis.com ».

Entraide et solidarité

« Face à la situation exceptionnelle que nous traversons, nous nous devons plus que jamais d’aider les indépendants et entrepreneurs que nous accompagnons au quotidien pour leur retraite. En tant qu’élus et chefs d’entreprise nous-mêmes, nous sommes particulièrement bien placés pour évoquer, avec nos équipes, les difficultés que rencontrent nos clients, puisque nous subissons également de plein fouet cette crise. Médicis est aussi une mutuelle, pour qui l’entraide et la solidarité sont des valeurs majeures »,rappelle Christian Martin, Président de Médicis et Président de la Commission économique, fiscale et sociale de la CNBPF.

Prise en charge des cotisations

Ce secours financier vient en complément des précédentes mesures déjà prises. En effet, les élus Médicis, bien conscients des difficultés très importantes rencontrées par les artisans et commerçants depuis plus de 2 mois, avaient voté, non pas report, mais une prise en charge intégrale des cotisations des mois d’avril et de mai 2020 par le biais de son Fonds d’action sociale, ce qui représente un peu plus de 6 millions d’euros. Ainsi, les adhérents disposant d’un PER Médicis ont pu continuer à se constituer des droits pour leur retraite future.