Les Nouvelles de la Boulangerie

Médicis s’engage pour les commerces de proximité

Spécialiste de la retraite complémentaire des indépendants et entrepreneurs, la mutuelle Médicis a lancé une campagne digitale pour soutenir les commerces de proximité qui subissent de plein fouet la nouvelle période de confinement, avec plus particulièrement en ligne de mire les nombreux établissements considérés comme « non essentiels » subissant une fermeture imposée.
« Avec le second confinement instauré depuis le 30 octobre, nous sommes confrontés à un réel risque de disparition de nombreux commerces de centre-ville au profit des grandes surfaces et des plateformes numériques. Un petit commerce, c’est un commerce de proximité, souvent 100 % indépendant. Les apports des commerces de proximité sont multiples : le lien social, la vie de quartier, l’emploi local, le professionnalisme et le savoir-faire, les conseils, les services, mais aussi un commerce responsable qui produit moins d’emballages que la grande distribution et induit moins de transport que la vente en ligne.
Les commerces indépendants sont donc tous des commerces essentiels, quel que soit leur domaine d’activité, s’ils disparaissent, c’est la vie de centre-ville qui disparait ! », insiste-ton du côté de Médicis.
Des consommateurs citoyens Afin de soutenir les commerçants, la mutuelle en appelle à la responsabilité des consommateurs en les incitant à privilégier le tissu commercial local, notamment en cette période des achats de Noël. « Les commerces de proximité ne peuvent survivre qu’en étant soutenus par les consommateurs eux-mêmes, qui doivent agir autant que possible en tant que consommateurs citoyens. Aller dans les commerces de proximité, c’est faire le choix de la qualité, du savoir-faire, de l’authenticité, de l’humain et de la durabilité. Parce qu’ils sont uniques, les commerces de proximité indépendants contribuent fortement à l’identité des villes et font la richesse de notre patrimoine national », soulignent les responsables de Médicis.
Cette campagne de communication s’appuie sur une série illustrée se déroulant dans la vie d’une classe d’école. Les enfants, prescripteurs et consommateurs de demain, évoquent des petites scènes de la vie quotidienne liées au commerce et rappellent pourquoi ils y sont attachés au détour d’une leçon de conjugaison comme « J’aime aller au marché le dimanche, tu aimes acheter des fleurs pour maman, il aime boire son sirop en terrasse ». Cette campagne de communication est à découvrir et à partager sur les réseaux sociaux de Médicis (Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter) jusqu’au 25 décembre prochain.