Les Nouvelles de la Boulangerie

Pain et sportifs : le plein d’énergie !

Pratiquer une activité physique est essentiel. Cela améliore la qualité de vie, le sommeil et, à long terme, réduit le risque de maladies (maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle, cancers, diabète de type 2, ostéoporose…). Or, « bouger » rime avec… « bien manger ». Quelle est la place du pain dans l’équilibre alimentaire des sportifs ?

Mangez du pain !

Le pain nourrit l’effort du sportif et lui permet de le soutenir jusqu’au bout sans faiblir. En fin de course, il l’aide à récupérer vite et bien. Il fait partie des féculents au même titre que les pâtes, le riz, la semoule… Il est donc à consommer comme tel, c’est-à-dire à chaque repas et d’autant plus quand on fait du sport !

D’autres composants que l’amidon, qui fournit la plus grande partie des glucides du pain, ont leur importance pour le sportif. En effet, le pain contient des protéines et des fibres. Il apporte également des micro-nutriments : vitamines du groupe B, vitamine E, fer, phosphore, magnésium, potassium et calcium.

L’énergie du pain

Faire du sport, c’est faire travailler ses muscles. Pour produire l’effort demandé, les muscles ont besoin d’énergie : de solides réserves de glycogène (la forme de réserve des glucides). Le pain nous apporte des glucides complexes dont la particularité est de fournir une bonne énergie qui dure longtemps.

L’idéal est de s’habituer à consommer diverses sortes de pain : baguette, pain de campagne, pain complet, pain aux céréales, pain de seigle… Les boulangers vous offrent le choix. Profitez-en !

La tartine de pain et de confiture combine sucres simples et complexes. Elle vous évite le fameux « coup de pompe » en régulant naturellement les apports de glucides dans le sang.

Baisse de régime

Pendant un exercice prolongé assez intense (match de foot, de tennis ou de basket), le muscle peut consommer plus de 2 grammes de glucose par minute ! L’effort fait donc chuter le glucose dans le sang.

Fatigue, sueurs, vertiges sont les premiers signes de cet épuisement qui arrive très vite : au bout des 15 premières minutes de l’épreuve. Ils traduisent la souffrance des cellules privées de glucose.

Faites des réserves de glycogène : mangez du pain à tous les repas et surtout au petit déjeuner le matin de l’épreuve !

Bon à savoir

– Le pain est un aliment qui contient des glucides indispensables pour apporter de l’énergie aux sportifs.

– 100 g de pain fournissent en moyenne 50 à 55 g de glucides, principalement sous forme d’amidon, un glucide complexe.

– Le pain ne nécessite aucune préparation et c’est bien pratique ! En sandwich ou en accompagnement, il apporte les glucides nécessaires.

– Plus on est loin d’un effort physique, plus il faut privilégier les glucides complexes à index glycémique bas ; plus on est proche de l’effort, plus il faut privilégier les glucides simples à index glycémique haut.