Les Nouvelles de la Boulangerie

Panessiel et ses fèves « Made in France »

Il va s’écouler en janvier près de 60 millions de galettes en France. Chaque année, c’est un rendez-vous incontournable pour les artisans boulangers. Et, c’est la tradition, à chaque galette, sa fève. Si 95% d’entre-elles sont fabriquées en Asie (Vietnam et Chine), une poignée de fabricants français résiste et prône le « Made in France ». C’est le cas de Panessiel, leader sur ce marché des fèves françaises en porcelaine. Basée à Saint-Ismier près de Grenoble, cette entreprise a déjà fabriqué, sur commande, près de 8 millions de fèves en porcelaine personnalisées. Plus de 500 boulangeries artisanales font appel à son savoir-faire pour proposer des galettes des rois dont les fèves valorisent leur patrimoine local et régional. Une saveur à la française qui fait un pied-de-nez à l’uniformisation et permet aux artisans d’affirmer leur différence sur un marché très concurrentiel.

Les irréductibles gaulois

Cela fait bientôt 30 ans que l’entreprise Panessiel, dirigée par Jean-Michel Rojat, accompagne les artisans boulangers français dans la mise en valeur de leur travail.

Chaque année, la PME permet à plus de 500 boulangeries de toute la France de se différencier grâce à des fèves personnalisées et décorées à la main qui mettent en valeur leur patrimoine régional, qu’il soit culturel, associatif, alimentaire, sportif…  

« Quand on sait qu’une boulangerie artisanale sur deux aura disparu dans 10 ans, il est indispensable d’agir. Les artisans doivent se démarquer en proposant des produits qui ont du sens et qui s’intègrent en toute logique dans leur démarche d’acteurs de proximité. Les fèves sont un excellent moyen d’exprimer cette différence. Elles séduisent une nouvelle clientèle qui veut privilégier le circuit court et permettent de fédérer les habitants d’une même commune autour de leur histoire, de leurs associations, de leur solidarité ou d’un évènement local », explique Jean-Michel Rojat, entrepreneur passionné, lui-même petit-fils de boulanger.

Une démarche d’insertion

Panessiel fait appel à un atelier d’insertion professionnelle (situé à quelques kilomètres de ses locaux) qui emploie 10 personnes de juin à décembre pour décorer et cuire les milliers de fèves qui sont vendues chaque année dans toute la France.

Les employés de l’atelier réalisent un travail manuel qui nécessite rigueur et précision : si les moulages et les dessins personnalisés sont préparés avant d’arriver à l’atelier, toutes les pièces sont ensuite décorées à la main, cuites en fin de journée et enfin vérifiées individuellement par les opérateurs avant d’être emballées et expédiées. Chez les artisans, cette tendance « Made in France » s’affirme toujours plus face à la mondialisation.

 Pour l’Épiphanie 2020, Panessiel a déjà reçu un volume de commandes de l’ordre de 600 000 fèves et envisage d’atteindre un chiffre de fabrication de 660 000 miniatures l’an prochain.