Logo Les Nouvelles de la Boulangerie

Rendez vos emballages plus efficaces

Dès le début de la vente, pensez à questionner le client sur ses besoins afin de prévoir le volume et le type d’emballage appropriés à ses achats.

 

Chercher à satisfaire le client, tel est notre objectif permanent, dans l’offre, le service mais aussi l’emballage, élément à ne pas négliger. Au-delà de son aspect esthétique, un emballage a pour mission de protéger le produit pendant son transport. Un emballage mal adapté, et voilà le produit qui glisse, cogne la boîte ou colle au papier. Résultat : un produit tout abîmé lorsqu’il parvient à destination ! Et avec le produit, c’est l’image du magasin qui est écornée… Au quotidien, les vendeurs et vendeuses pensent souvent faire au mieux pour emballer « vite et bien ». Pourtant, dans la précipitation du service et la réalité des pratiques, les conditions pour un emballage efficace ne sont pas toujours remplies.

 

Soyez pragmatiques

Voici quelques astuces pratiques, en réponse aux problèmes fréquemment observés.

– Emballer un gâteau, type éclair, dans un sac à croissants ? C’est rapide, mais le papier colle au produit. Vous pouvez disposer le gâteau sur un carton rainé avant de le glisser dans le sac à croissants que vous fermez tel un berlingot. On obtient ainsi un paquet monté, rudimentaire, mais efficace pour empêcher le produit de coller !

– Emballer un petit gâteau dans une caissette (boîte sans couvercle), le tout placé dans un sac à croissants ? L’inconvénient est que le produit glisse dans l’emballage. Vous pouvez réduire l’espace en coupant la caissette, pliée en deux dans la largeur. Ouvrez ensuite les côtés, emboîtez les deux parties l’une dans l’autre et faites coulisser à la taille du gâteau (voir photo ci-contre). Enfin, emballez la boîte ainsi ajustée dans un sac à croissants, ou mieux, dans un papier mousseline. On peut utiliser la même méthode pour emballer des produits de petite taille, par exemple des mini sucrés par deux, mais dans ce cas, la coupe de la caissette s’effectue dans la longueur afin d’obtenir une boîte longue et étroite.

– Un petit gâteau qui glisse de son support de présentation en carton ? Pour y remédier, au labo, le pâtissier peut faire adhérer le gâteau au carton avec un peu de glucose.

Une fois placé dans la boîte, le petit gâteau risque encore de glisser à l’intérieur, surtout si la boîte est trop grande. La solution ? Coller le support du gâteau sur la boîte, à l’aide d’un double face ou de deux étiquettes adhésives neutres.

 

… et économes

Dès le début de la vente, pensez à questionner le client sur ses besoins afin de prévoir le volume et le type d’emballage appropriés à ses achats, et emballez tous les produits à la fin. Sinon, le risque est de se retrouver avec une multitude de petits paquets et que le client demande un sac pour les transporter tous !

 

En conclusion, il est possible, avec quelques astuces, de réaliser des emballages efficaces avec les outils simples (sac à croissants, boîtes…) à votre disposition. Leur avantage : leur coût modéré. Bien sûr, les fournisseurs offrent des solutions plus élaborées. Nous le verrons ultérieurement. Il n’y a pas que des sacs à croissants… sauf pour les croissants !

 

Fabienne Mouillet, Cathy Picarelli, formatrices INBP