Les Nouvelles de la Boulangerie

Rendez-vous INBP – Les bons voeux de G. Brochoire

Le directeur de l’INBP évoque l’année 2011 et adresse ses bons voeux à l’ensemble des professionnels.

Quel message souhaitez-vous délivrer aux professionnels ?
Je souhaiterais rappeler que l’INBP est au service de tous les professionnels pour les soutenir dans leurs projets de formation. Devenue aujourd’hui indispensable, la formation concerne tous les acteurs de la boulangerie-pâtisserie qu’ils soient chefs d’entreprise ou salariés. Plus la concurrence se renforce, plus elle doit s’inscrire tout au long de la vie professionnelle. L’innovation, la qualité, la diversité et la présentation des produits, la mise en valeur du savoir-faire artisanal, le dynamisme commercial, l’aspect de la boutique, l’accueil soigné des clients et le décryptage de leurs attentes sont autant de ressorts pour affronter les remous économiques.

Quelle est votre offre de formation en 2011 ?
Comme chaque année, nous avons souhaité adapter notre offre de formation aux tendances de consommation et aux souhaits des professionnels en quête de solutions leur permettant de gagner du temps et de rationaliser au mieux leur production, tout en assurant le meilleur service auprès de leurs clients. À Rouen, nous accueillerons les boulangers-pâtissiers tout au long de l’année, dans le cadre de nos stages de courte durée, de trois jours exactement. 53 thèmes ont été définis en boulangerie, en pâtisserie et en déco vente, lesquels seront animés par 26 formateurs, dont 13 Meilleurs Ouvriers de France. Par ailleurs, pour répondre aux difficultés de déplacement souvent exprimées par les professionnels, nous multiplierons les interventions en direct, dans les entreprises : une formule confortable qui permet de se former dans son cadre quotidien de travail et de motiver toute une équipe. Nous continuerons aussi de travailler en relation avec les fédérations départementales de boulangerie-pâtisserie et de proposer des journées thématiques de formation à leurs adhérents.

Quels diplômes peut-on préparer à l’INBP ?
Aujourd’hui notre offre diplômante est complète, avec des préparations au CAP boulanger (à Rouen et pour la première fois dès janvier à Lyon), au CAP pâtissier et au CAP chocolatier-confiseur en 4 mois et demi, pour lesquelles nous affichons des taux de réussite remarquables aux examens. Par ailleurs, nous allons organiser une première session de préparation au CAP boulanger et au métier de chef d’entreprise en 6 mois et demi, prévoyant des périodes de stage en entreprise. Enfin, les professionnels continueront d’être préparés en six mois au Brevet de Maîtrise réformé, passé au niveau III.

Avez-vous d’autres nouveautés à nous annoncer ?
Nous continuerons d’élargir notre rayonnement à l’international : nous avons des projets bien avancés dans plusieurs pays notamment au Brésil et en Russie. N’oublions pas que l’Unesco vient d’inscrire le « repas gastronomique des Français » au patrimoine immatériel de l’humanité : un art que nous savons aussi cultiver en boulangerie-pâtisserie et toujours envié à l’étranger. Enfin, l’INBP conduira en 2011 différentes études dans le cadre de son Pôle d’innovation, relayées à travers ses différentes publications. Pour finir, donnons- nous rendez-vous d’ores et déjà sur notre stand, au Sirha de Lyon, où des représentants de l’INBP vous accueilleront avec grand plaisir. Bonne année à toutes et à tous.