Les Nouvelles de la Boulangerie

Renforcement du protocole sanitaire pour les commerces

Suite à l’allègement du second confinement le 28 novembre dernier, le protocole national en entreprise a été renforcé dans les commerces, qu’ils aient été ou non autorisés à ouvrir.

Ce protocole s’appuie sur trois piliers : une jauge renforcée, une information plus importante auprès des clients et le renforcement des mesures pour garantir l’effectivité des principes de distanciation et d’hygiène.

Augmentation de la jauge

Première évolution : la jauge, c’est-à-dire la capacité d’accueil du magasin. De 4 m2, cette dernière augmente pour passer à 8 m2 par client, soit environ une distance de 2 m entre chaque client. Dans un souci de simplification, ce nouveau protocole renforcé prévoit que cette jauge s’apprécie sur l’ensemble de la surface de vente et ne tient plus compte des rayonnages, présentoirs ou meubles, ou, pour ceux qui n’ont pas de surface de vente, le local d’accueil du public. Concernant la notion de client, une tolérance existe pour les personnes d’une même unité familiale ou nécessitant un accompagnement.

Information du client

La capacité maximale de l’accueil du commerce doit être affichée et visible depuis l’extérieur de celui-ci. Afin de faciliter la régulation des flux, les commerçants s’engagent, en outre, à afficher : le rappel des consignes sanitaires, les conditions d’accès au magasin, les horaires d’ouverture et de fermeture et les heures d’affluence. Ils se doivent également d’indiquer les modalités de retrait des marchandises lorsque celles-ci sont spécifiques, les modalités de précommande et de « click & collect / réserver et récupérer » lorsque cela est possible, les recommandations aux clients de venir avec leurs sacs pour éviter la manipulation des emballages, le cas échéant et lorsque cela est possible, une limitation du temps de présence souhaitable des clients dans le commerce, et enfin l’incitation au paiement électronique lorsqu’il est possible.

De plus, les commerces s’engagent aussi au moyen d’un affichage à inviter les clients à télécharger l’application « Tous AntiCovid » et encourager ces derniers à l’activer lors de l’entrée dans le magasin.

Contrôler les mesures

Tout d’abord et comme précédemment, les commerces ont obligation de désigner un référent Covid-19 qui a en charge la mise en œuvre des protocoles sanitaires et qui puisse être interlocuteur désigné en cas de contrôle.

Les commerçants doivent s’assurer du respect de la jauge à tout instant dans leur magasin. Pour les établissements de plus de 400 m2, cette obligation se décline par la présence d’une personne à l’entrée pour le comptage ou par la mise en place d’un dispositif de comptage.

Afin de garantir l’hygiène des mains, les commerces sont également tenus de prévoir à l’entrée du magasin la mise à disposition de produit hydro-alcoolique. Concernant le port de masque, ce dernier est obligatoire dès l’âge de six et doit couvrir le nez, la bouche et le menton.

Lorsque la configuration à l’intérieur du magasin s’y prête et afin de garantir la régulation des flux de clients, un sens unique de circulation doit être mis en place. Ce dernier doit prévoir une entrée distincte de la sortie et être accompagné d’un marquage au sol. En cas de file d’attente en extérieur, cette dernière signalétique peut également être recommandée en lien avec les autorités municipales pour indiquer les lieux d’attente et faciliter le respect de la distanciation physique.

Ce respect de la distanciation physique doit aussi être maintenu à l’intérieur du magasin en évitant les points de regroupement, notamment au niveau des caisses qui doivent être équipées d’un dispositif – comme un plexiglas – permettant de séparer physiquement le personnel du client.

Les commerces doivent naturellement être nettoyés et aérés régulièrement.

Enfin, les commerces sont invités à proposer des créneaux horaires de faible affluence pour les personnes vulnérables.