Les Nouvelles de la Boulangerie

6 lauréats récompensés pour la Meilleure baguette de Tradition et le meilleur Croissant des Pays de la Loire

Les concours régionaux de la Meilleure Baguette de Tradition et du Meilleur Croissant organisés par la Fédération Régionale de la Boulangerie-Pâtisserie des Pays de la Loire, présidée par Patrice Bernard, a récompensé 6 lauréats ligériens le 26 octobre.

Vingt boulangers, dix pour chaque catégorie, étaient en lice pour remporter le précieux sésame de la meilleure Baguette Tradition et celui du meilleur Croissant. La région Pays de la Loire a été mise à l’honneur puisque ce sont les candidats les mieux classés lors des concours de ces cinq départements ; Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et Vendée, qui se sont affrontés.

Un défi de taille attendait les participants dans les locaux de la Chambre des métiers du Mans : la fabrication de trente baguettes tradition et trente croissants en seulement 6 heures de 6h à 13h. Adaptation, organisation et concentration furent des atouts inestimables pour ces boulangers qui habituellement mettent environ trois jours pour pétrir, façonner, laisser reposer et cuire les préparations.

Verdict des 6 lauréats

Le jury constitué de 6 boulangers, un pour chaque département ainsi qu’un président, ont évalué les vingt boulangers en fonction de différents critères tels que le goût, l’aspect, l’odeur, la couleur ou encore le poids. Le croissant d’or a été remporté par Léo Paumard venant de Cantenay-Epinard dans le Maine-et-Loire. Julien Marsal du Mans dans la Sarthe reçoit le croissant d’argent. Enfin, Alexandre Bourmaud de L’Oie en Vendée obtient le croissant de bronze. Les lauréats de la meilleure baguette tradition sont Anthony Gaboriau à Angers dans le Maine-et-Loire pour la baguette d’or, Vincent Rapin à Le May-sur-Evre dans le Maine-et-Loire pour la baguette d’argent et Grégory Chauvin de Quelaines-Saint-Gault en Mayenne pour la baguette de bronze.

19 boulangers labellisés

Le département du Maine-et-Loire s’est fortement imposé durant le concours avec 3 lauréats sur 6. Parmi les 4 boulangers Sarthois, seul Julien Marsal, propriétaire de la boulangerie Père Pain Pain a réussi à décrocher la seconde place du meilleur croissant. Par ailleurs, la Fédération de la Boulangerie-Pâtisserie de la Sarthe présidée par Nicolas Doire peut être fière de ses artisans-boulangers. En effet, 19 boulangers de la Sarthe, parmi la vingtaine de boulangers concernés, se sont vus recevoir le diplôme « Boulanger de France ». Ils pourront ainsi afficher leur appartenance à la marque créée par la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française qui attestera de la fabrication maison de leurs produits.  Il faut souligner que ces concours s’harmonisent avec les objectifs de « Boulanger de France ». En effet, ils participent à la valorisation de la profession d’artisan-boulanger et à la promotion des valeurs du savoir-faire, du « fait-maison ».

Une force pour l’embauche

« Ces concours vont nous apporter des jeunes et on sait qu’il y a des postes à prendre, ils auront de toute façon du travail » déclare le Président de la CNBPF, Dominique Anract, lors d’une interview pour France 3 Pays de la Loire.

Lors de l’attribution des diplômes « Boulanger de France » et également durant la remise des prix, Dominique Anract a mis en évidence l’opportunité qu’offre ces concours pour le secteur de la boulangerie-pâtisserie en matière de recrutement d’apprentis. Certaines régions en manque de personnel peuvent ainsi trouver leur perle rare pour dynamiser davantage leur activité.

Si les concours régionaux ont pu être maintenus, la finale nationale a, quant à elle, été reportée au printemps 2021 en raison de la crise de la Covid-19. Les 6 lauréats auront le temps de se préparer pendant plusieurs mois pour tenter de décrocher le titre.