Les Nouvelles de la Boulangerie

Solidarité. Un atelier gourmand offert à tous les étudiants

La situation de la grande majorité de jeunes étudiants, relayée particulièrement depuis le mois de janvier dans les médias, fait état d’un climat de morosité, d’une perte de repères, d’un manque de liens imposé par la crise, sur fond de précarité financière et d’isolement contraints. Alors quand des mains se tendent, les sourires reviennent. Par nature, la boulangerie-pâtisserie porte des valeurs de partage et de convivialité. Et c’est bien dans cet état d’esprit que sept étudiants de l’ESIGELEC Rouen ont été accueillis à l’INBP, par Jean-Pierre Godier, chef pâtissier coordinateur formateur INBP. Rencontre.

Dans une récente interview accordée au quotidien régional Paris-Normandie, vous avez évoqué « la pâtisserie, comme une philosophie ».  Vous pouvez préciser ?

En effet, le journaliste était venu faire un reportage sur les reconversions professionnelles à l’institut et mettait en avant les étonnants parcours de nos stagiaires adultes. J’avais alors évoqué que moi-même, je m’étais réorienté après un bac scientifique vers la pâtisserie qui me parlait depuis l’enfance. La pâtisserie, je la vois en effet comme une philosophie, car au-delà de la fabrication concrète des gâteaux et de toutes les gourmandises qui relèvent de son champ, je lui accorde une dimension plus large. Pour moi, cette philosophie englobe tout un état d’esprit, la défense de l’artisanat, la mise en valeur de l’art pâtissier, pensons au travail du sucre, du chocolat, la quête du mariage entre le bon et le beau, le respect des matières sélectionnées et mises en œuvre, les questions d’éthique, d’environnement. Et quand on exerce la pâtisserie comme je le fais en étant formateur, on est forcément passionné par les questions d’évolution, de transmission et de partage.

Que souhaitiez-vous partager en animant cet atelier étudiants ?

Ce projet s’est monté très rapidement et tout simplement. Il s’agissait de partager avec des jeunes un moment de convivialité, de leur apporter un peu de détente, tout en apprenant quelques techniques. Passer du fait maison à la maison à l’univers professionnel fait maison offre toujours aux amateurs de belles découvertes. Et peut-être que ces futurs ingénieurs en nouvelles technologies se rappelleront dans une quinzaine d’années, les sensations qu’ils avaient éprouvées à l’INBP en fabriquant des madeleines et des tartes au citron meringuées. Il n’y a pas d’âge pour éveiller les vocations, d’autant plus que les reconversions professionnelles vont s’imposer. Un métier pour la vie, c’est fini.

Vous avez fait des heureux ?

Oui, on peut le dire. La pâtisserie a cette dimension magique, faire plaisir, se faire plaisir. Et ces sept étudiants qui font déjà partie d’une association de cuisine au sein de leur école supérieure ont apprécié d’être reçus dans notre institut national. Une évasion gourmande en ces temps mauvais est toujours bonne à vivre. Ensemble.

  Se reconvertir à la pâtisserie ou à la chocolaterie-confiserie Prochaine rentrée en août 2021 Inscriptions au CAP en cours Contact : 02 35 58 17 99 serviceformation@inbp.com