Les Nouvelles de la Boulangerie

Soyez tendance, faites-le vous même !

Le DIY (Do It Yourself) ou le « fait soi-même » est aujourd’hui tendance chez les consommateurs. Un principe que les artisans boulangers-pâtissiers appliquent déjà à travers leurs produits et dont ils tirent leur fierté. Mais pourquoi ne pas étendre le « fait-maison » au domaine du magasin, notamment des emballages ? C’est une manière de se différencier.

Pourquoi faire soi-même ?

Par manque de temps et par facilité, au magasin, on recourt souvent aux solutions toutes prêtes vendues par les fournisseurs. Pourtant, comme en témoigne le succès des salons de loisirs créatifs et des magasins spécialisés, le fait soi-même est tendance. Ce mouvement traduit une quête d’authenticité du consommateur ainsi qu’un souci d’économie et d’écologie. Alors, pourquoi pas vous dans votre boutique ? Bien sûr, il ne s’agit pas de fabriquer soi-même ses boîtes ou autres contenants, mais d’y apporter sa touche, de faire preuve d’imagination pour utiliser de manière originale ce qui existe et faire que cela ne ressemble pas à d’autres. Ainsi, en plus de répondre aux attentes des consommateurs, faire soi-même permet de se démarquer, d’imprimer l’identité de sa boutique.

Quelques idées

Pour emballer pâtisseries et chocolats, achetez des boîtes simples, neutres que vous pouvez customiser à l’aide de rubans, de ficelles de couleur, de chutes de papier peint collées… Une idée est de glisser sur la boîte une image en rapport avec la saison ou l’événement : par exemple une carte postale pour les vacances d’été, une photo liée à la fête des mères…

Pour un emballage cadeau, plutôt que d’utiliser du papier cadeau peu écologique (car fait avec des encres minérales, colles synthétiques et additifs), nous vous conseillons le papier kraft, à décorer ensuite avec des éléments naturels, comme des morceaux de bois, des bâtons de cannelle, de la badiane, des feuilles ou des ficelles. Dans l’air du temps, tout sera recyclable, voire compostable.

Le tissu constitue aussi une bonne base pour les emballages. On peut puiser dans des chutes de tissu mais aussi utiliser des serviettes ou des torchons, qui pourront ensuite être réemployés par le client. De plus, l’emballage en tissu peut être fermé par un nœud (selon la technique japonaise Furoshiki) et des astuces de pliage, ce qui permet d’éviter le scotch, non écologique.

Original et dans la tendance vintage, le papier journal (régional, national, professionnel) est un autre matériau pour emballer les boîtes, qui interpellera le client.

Côté snacking, en alternative au plastique qui sera bientôt interdit, une solution est de recourir à des contenants et de la vaisselle comestibles. Sur le principe des cônes à glace ou des coupelles en tuile, on peut imaginer toutes sortes de pots, barquettes, tasses ou cuillères en pâte à pain, biscuit, nougatine. Si les fournisseurs proposent aujourd’hui de telles solutions, les fabriquer vous-même est un moyen de montrer votre savoir-faire de boulanger-pâtissier.

Le DIY pour le client

Le client pourra lui aussi « faire lui-même », si vous lui proposez des kits d’assemblage à finaliser chez lui : par exemple, un panier « anniversaire » comprenant séparément le gâteau, le nappage, le décor, les bougies… Vous pouvez aussi vendre un nécessaire pour confectionner une panière ou un sac à pain en tissu. Enfin, des ateliers pâtisserie combleront l’envie des clients de mettre la main à la pâte.

Pour conclure, l’idée à retenir est que, plus vous vous impliquerez dans votre boutique à travers des éléments personnalisés et originaux, plus vous vous démarquerez et créerez du lien avec votre clientèle.

Fabienne Mouillet, formatrice INBP