Les Nouvelles de la Boulangerie

Travailleur non salarié, boulanger ? Urgence : prévoyance !

Un statut offrant beaucoup d’avantages, mais dont la couverture sociale reste souvent insuffisante. Le conseil : prévoir pour anticiper !

Lorsqu’on est travailleur non salarié, bâtir sa propre protection sociale complémentaire est indispensable. Objectif : maintenir un niveau de revenus en cas d’incapacité de poursuite de l’activité que ce soit de manière temporaire ou définitive. La MAPA vous propose de faire le point sur les solutions à votre disposition…

1) Les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail

L’arrêt d’activité ? Un vrai problème chez le travailleur non salarié, car ne plus pouvoir exercer sa profession, c’est ne plus percevoir de revenus. Une catastrophe pour sa vie personnelle et familiale autant que pour la pérennité de l’entreprise. Afin de parer ses difficultés, les « indemnités journalières » représentent une vraie réponse. Un exemple avec la solution MAPA : en cas d’arrêt de travail, vous percevez des indemnités journalières pendant toute la période d’inactivité, pour une durée d’un an maximum. Leur montant est souscrit selon vos besoins et votre niveau de revenu. L’équilibre financier de votre famille est préservé : vous êtes plus serein.

2) MAPAGAV Pro une extension unique pour faire face aux accidents professionnels

Vous chutez sur le sol glissant de votre commerce, vous vous entaillez la main, vous vous brûlez… Au quotidien, impossible de maintenir une attention optimale à tout instant de la journée. Autant de situations pouvant générer des handicaps à vie et, plus généralement, de graves conséquences tant physiques, que psychologiques, mais surtout économiques. Pour tous ces accidents qui font le quotidien des professionnels de l’alimentaire, MAPAGAV professionnel indemnise la perte ou la diminution de revenus consécutive à l’accident survenu dans le cadre de votre activité professionnelle. Selon votre état de handicap, MAPAGAV vous garantit une aide quotidienne et assure l’aménagement de votre domicile pour vous permettre de conserver votre qualité de vie.

3) Parer l’invalidité avec la prévoyance MAPA

Une maladie, une invalidité peuvent vous amener à réduire ou à cesser votre activité professionnelle. Or, les indemnités versées par la Sécurité sociale des indépendants, d’un montant très faible, sont insuffisantes pour faire face à une telle situation. Comment, dans ces conditions, assurer ses dépenses de la vie courante ? Avec MAPA Prévoyance, une rente d’invalidité complète vos revenus. Tant que votre taux d’invalidité n’est pas déterminé, vous percevez une rente à hauteur de 100 % du montant souscrit. Lorsqu’il a été déterminé, le montant de la rente s’adapte et tient compte de votre incapacité à exercer VOTRE travail. Des garanties qui vous permettent d’assurer votre niveau de vie jusqu’à votre retraite !

4) Maintenir le niveau de vie de la famille quand le pire survient

Il est souvent indispensable de penser au pire… afin de maintenir le niveau de vie de ses proches en cas de décès. Pour ce faire, la MAPA vous conseille de souscrire pour qu’une somme d’argent leur soit versée chaque mois. Votre conjoint bénéficiaire pourra percevoir cette rente jusqu’à son 65e anniversaire*. Vos enfants désignés comme bénéficiaires percevront, eux, cette rente mensuelle jusqu’à leur 25e anniversaire, sans condition de poursuite d’études.

Vous pouvez aussi décider de leur verser un capital forfaitaire lors de votre décès ou de la perte totale et irréversible de votre autonomie1.

Enfin, pour la plupart de ces dispositifs, sachez qu’en tant que travailleur non-salarié, vos cotisations sont déductibles des revenus imposables, selon la réglementation Madelin… N’hésitez pas à interroger un conseiller MAPA !

1 La garantie Capital décès n’entre pas dans le cadre de la loi Madelin

Demandez votre étude personnalisée au :