Les Nouvelles de la Boulangerie

Une couleur pas neutre

Devanture à repeindre, déco du magasin ou packaging à revoir ? Le choix des couleurs à adopter n’est pas neutre. Au-delà de leur dimension esthétique, elles participent à l’attractivité de votre commerce et influencent le comportement du consommateur. Quelques pistes.

L’enjeu commercial des couleurs

Quelles que soient les tendances du moment, les couleurs de votre magasin et de vos emballages doivent être choisies en accord avec l’image que vous souhaitez donner de votre boutique et l’atmosphère que vous souhaitez créer. Ce n’est pas que de la déco. Les couleurs sont des éléments essentiels de l’identité visuelle d’une enseigne ou d’une marque. Chaque couleur a sa signification qui influence inconsciemment le consommateur dans sa perception du produit mais aussi dans ses émotions, son humeur et son comportement. De nombreuses études de marketing sensoriel l’ont démontré. Par exemple, certaines affirment qu’une devanture de couleur chaude attire davantage le client dans le magasin et qu’un espace de paiement rouge ou orange favorise les achats d’impulsion. *

Le message des couleurs

Les couleurs évoluent au gré des modes mais répondent souvent à des codes-repères admis et décryptés comme tels par les consommateurs (pensez à la croix verte des pharmacies qui renvoie à l’univers de la santé). En ce sens, le marron, le crème, la couleur miel ou orangée qui renvoient à la couleur du pain, à la chaleur du four, voire à l’authenticité des produits ont été et sont encore utilisés dans les commerces de boulangerie-pâtisserie. Toutefois, d’autres usages s’affichent aujourd’hui : emploi de couleurs vives (rose fuchsia) ou acidulées (vert anis de la dernière décennie), retour à des teintes pastel (au-delà de la couleur, le choix de la teinte, de la nuance compte aussi) ou recours à des couleurs froides (bleu).

Choisir sa couleur, c’est s’interroger sur son environnement commercial, son positionnement sur le marché, sa clientèle, les messages à faire passer… : c’est une question de marketing. Attention, vos couleurs deviennent votre signature : elles doivent perdurer.

A méditer (inter)

« La couleur est une arme redoutable de différenciation… Réfléchissez à vos teintes et, quand vous les avez trouvées, gardez-les ! », Jean-Gabriel Causse, designer*

La symbolique des couleurs

La symbolique des couleurs varie selon les cultures et les pays. Ci-dessous les significations des couleurs dans la culture occidentale.

Le rouge : symbole de dynamisme, de chaleur, de force et de passion, il appelle à l’action et capte l’attention.

Le rose : variation plus douce du rouge, il représente la tendresse, le romantisme. Il est associé aux univers enfantins et féminins (boutique de cupcakes par exemple).

Le jaune : symbole de luminosité, de joie et d’énergie, il fait partie des coloris chauds comme le rouge mais est moins excitant que ce dernier.

L’orange : mélange de rouge et jaune, il est symbole de vitalité, enthousiasme, chaleur et bienveillance.

Le bleu : il représente la fraîcheur, l’harmonie, la tranquillité, la sagesse et la confiance. Réputé réprimer l’appétit, il est utilisé en packaging pour les aliments allégés.

Le vert : évoquant le calme, l’équilibre, l’espoir et la nature, on l’associe aux produits bio.

Le noir : couleur du deuil en Occident, c’est aussi un symbole de sérieux, de sophistication, associé à l’élégance et au luxe.

Le blanc : symbole de pureté, de paix et de propreté, il représente aussi le raffinement dans l’univers du luxe. A noter qu’il est couleur de deuil en Asie.

 

* L’Etonnant pouvoir des couleurs, Jean-Gabriel Causse. Editions du Palio, 2014.