Les Nouvelles de la Boulangerie

Une rixe entre deux salariés

Des tensions peuvent se faire jour sur le lieu de travail et dégénérer en rixe. Dans ce cas, quels sont les bons réflexes à avoir et comment gérer cette situation ?

Si un conflit entre deux salariés dégénère en bagarre dans les locaux de l’entreprise, il appartient au chef d’entreprise, ou à la personne responsable en son absence, d’intervenir pour la faire cesser immédiatement.

Si l’un des salariés est blessé, il faudra faire une déclaration d’accident du travail et le faire accompagner chez son médecin traitant ou aux urgences pour qu’il reçoive des soins. Il est souhaitable de ne pas laisser ce salarié quitter seul l’entreprise car celui-ci étant en état de faiblesse, si un accident survient sur le trajet, la responsabilité du chef d’entreprise pourrait être engagée.

Mise à pied conservatoire

Dans le souci de calmer les esprits, il est possible de mettre à pied à titre conservatoire le ou les salariés concernés par la rixe et de leur demander de quitter immédiatement l’entreprise. Cette mise à pied peut s’effectuer oralement et il suffira de la mentionner dans la lettre de convocation à l’entretien qui suivra.

Il appartient au chef d’entreprise de rechercher ce qui s’est passé et de réunir éventuellement des témoignages, si possible par écrit. Puis il revient à l’employeur de décider de la suite qu’il entend donner à l’incident.

En tout état de cause, il paraît souhaitable d’effectuer un entretien afin que chaque salarié puisse s‘exprimer sur le différend qui les a opposés dans un climat plus apaisé et permettre à l’employeur de souligner la gravité des faits.

Suivant l’importance que l’employeur souhaite donner à l’entretien et la nature de la sanction envisagée, le respect de la procédure disciplinaire pourra être nécessaire.

Sanction ou pas ?

Suite à l’entretien, le chef d’entreprise peut ne pas sanctionner, mais cela peut laisser penser aux salariés que de tels agissements ne sont pas considérés comme importants et peuvent se reproduire sans crainte. Il peut au contraire sanctionner par un simple avertissement ou une mise à pied disciplinaire, ou plus lourdement par un licenciement. Il appartient également à l’employeur de décider s’il sanctionne un seul salarié ou les deux. Il peut décider également de sanctions différentes pour chacun d’eux. Il faut en tout état de cause garder à l’esprit que la sanction doit être proportionnée à la gravité des faits.

N’hésitez pas à consulter votre groupement professionnel départemental.