Les Nouvelles de la Boulangerie

Utiliser les emballages autrement

Le mois de juin et le retour de l’été sont d’ordinaire synonymes de repas en plein air, d’apéros et barbecues entre amis, ou encore de fêtes et cérémonies. Des activités mises en sourdine cette année, compte tenu du contexte sanitaire. Mais pourquoi ne pas envisager un pique-nique à deux dans un lieu autorisé, une fête au sein de la cellule familiale, un apéro en petit comité ou virtuel par Skype ? Autant de moments conviviaux qui rendront le quotidien plus agréable.

Pour toutes ces occasions, il s’agit de proposer à vos clients les produits mais aussi les emballages adéquats. Pour plus de rationalisation et une touche de fantaisie, notre suggestion est de détourner certains emballages de leur usage premier.

Pique-niques et repas à emporter

Pour un pique-nique, un petit repas sur le pouce à l’extérieur (pourquoi pas dans son jardin ou sur son lieu de travail, à défaut d’autres lieux ?), vous pouvez proposer une offre « prête à emporter » dans des contenants originaux. Ainsi, on peut présenter des mini-salés, mini-sandwichs, petites navettes garnies ou encore mini-sucrés dans des barquettes à sushi, écrin facile à transporter.

Les traditionnels moules à cake, qu’on choisira de couleurs pour apporter du peps aux étalages, peuvent servir à conditionner des biscuits, rangés bien droits ou en vrac. Dans les boîtes à pizza, on pourra disposer de quoi faire un repas entier (plat + dessert) sous la forme par exemple d’une demi-pizza et une demi tarte fine ou bien une demi-calzone et un gros chausson aux pommes.

Pour un pique-nique à deux, on pourra glisser deux ficelles chorizo ou fromage dans un sac à sandwich.

Les sacs à fenêtres avec anses pourront accueillir des pots de confiture, miel ou pâte à tartiner. Et pourquoi pas une offre à thème, par exemple sur une thématique régionale : des galettes au beurre et du caramel au beurre salé, ou pour emmener sur son lieu de travail, un sandwich et une verrine dessert. De manière générale, les emballages à fenêtres sont à privilégier car le client aime la transparence. Il apprécie de voir ce qu’il va acheter et consommer.

Pour constituer des kits pique-nique ou goûter à emporter, les caissettes à poignées sont également idéales. Plus original, on peut détourner des emballages à bières munis de compartiments afin d’y disposer un mélange de produits.

Apéros et fêtes

Si, à l’heure où nous écrivons ces lignes, les réunions familiales ou amicales sont encore limitées et les cérémonies interdites, les idées ci-dessous pourront toujours être mises à profit lorsque la situation le permettra. Les boîtes utilisées d’ordinaire dans la restauration rapide telles que les boîtes à burger ou hot-dog, le plus souvent en matériaux biodégradables (bagasse notamment), peuvent être détournées pour des occasions festives. Les boîtes à hamburger pourront recevoir des donuts colorés ou des petits beignets confiture ou chocolat pour des anniversaires. Les boîtes à hot dog accueilleront des feuilletés « gressins » pour les apéros du weekend.

Les gobelets à smoothie pourront aussi être remplis de petits bonbons gélifiés, de guimauves, de meringuettes. Ce type de contenant a l’avantage de mettre les produits fragiles à l’abri des chocs.

Dans un esprit naturel, on pourra utiliser les bourriches en bois, qu’on remplira de petits pains aux graines, de madeleines à tous les parfums, de mini biscuits, ou d’assortiments de salés.

À l’inverse, les sacs de « luxe » pelliculés, brillants ou plus design, serviront pour les cérémonies : glissez-y des tubes de dragées au chocolat, des petits bonbons de couleurs, des meringues multicolores… Pensez à y inclure un élément en rapport avec l’événement fêté : des petites sucres en forme de cœur à l’occasion d’un mariage par exemple.

Enfin, les éléments de vaisselle comme les tasses en porcelaine constituent des emballages originaux et réutilisables. Une idée décalée : vendre des chocolats en forme de cuillères dans une tasse.

En tous les cas, l’objectif est d’allier économie (faire avec ce que l’on a sans racheter), praticité et originalité pour un côté ludique. Sur ce principe, libre à vous d’imaginer d’autres usages pour d’autres emballages.

Fabienne Mouillet, formatrice INBP